Quake 2 │ ★ 8

Quake 2 │ ★ 8

Sans lien scénaristique avec le premier Quake aux boss Lovecraftiens, Quake 2 est un trip de SF dur et poilu qui vous met dans les bottes d’un militaire surdoué, catapulté sur la planète-mère d’une race d’Aliens biomécaniques particulièrement belliqueux. Après une intro musclée, vous vous retrouvez dans les corridors lugubres d’une base marronnasse et commencez à défoncer tout ce qui remue, sans autre prétexte que de vous rendre d’un endroit à un autre.

Si le jeu était superbe à sa sortie, il a pris un méchant coup de vieux mais reste assez regardable, par la magie de l’accélération 3D, de la haute résolution mais aussi du RTX si vous pouvez jouer à cette nouvelle version.

Les environnements ne se renouvellent pas trop mais les ennemis sont variés et leur look agréablement malsain fait encore son effet (ce sont tous des assemblages hétéroclites de chair et de prothèses, comme l’explique assez bien le 4ème opus). Certains passages en extérieur viennent renouveler un peu l’expérience, mais les niveaux les plus gores, comme la prison et les salles de tortures, vous paraîtront sûrement plus ridicules que dérangeants, à l’heure actuelle.

Côté gameplay, on a affaire à du très classique et très efficace. Bourrin à souhait, le jeu propose la palette d’armes standard sacralisée par Quake 3, qui va de l’indémodable lance-roquette au BFG, en passant par le rail-gun et toutes sortes de trucs mitrailleurs de calibres divers, sans oublier quelques shotguns bien sympa. Mais surtout, le jeu va à 200 à l’heure, avec cette sensation de ‘glisser’ propre aux FPS old-school et une vitesse de course démente.

Les sons des armes sont corrects, les impacts super violents et le level design de bonne facture assure un challenge progressif. Les contrôles sont agréables et précis et même si ça reste assez simpliste, le jeu reste très sympa en coop’ et permet de passer outre la monotonie qui tend à s’installer rapidement en solo (on est plus trop habitués aux FPS sans narration, entre autres).

Outre le coop’, Q2 a surtout brillé pour son multi, à l’époque. La communauté avait su pondre un grand nombre de mods dont les Action-Quake (mode pseudo-réaliste avec armes contemporaines), Alien VS Predator, et surtout Chaos (une brouettes d’armes délirantes pour du Deathmatch sur-vitaminé), pour citer les plus réjouissants. \o/
Mais avouons-le, tout ça n’a plus grand intérêt aujourd’hui. La communauté est morte et à moins d’avoir des potes assez vieux et nostalgiques pour avoir envie de s’y replonger le temps d’une LAN, vous n’aurez pas vraiment d’occasions de tâter le multi du titre.

Version RTX

Si vous avez aimé Quake 2 en 1997, cette version RTX est une belle façon de le redécouvrir. Le jeu reste daté et anguleux, mais les effets de lumière font leur petit effet, même si certaines zones sont devenues beaucoup trop sombres, comme les passages sous-marins franchement illisibles. J’ai terminé une nouvelle fois la campagne et c’était un bon moment de sanglante nostalgie.

Si vous n’avez jamais joué à Quake 2, je ne vois pas vraiment de raisons de le conseiller aujourd’hui. A moins d’être particulièrement nostalgique de fast FPS ou curieux de découvrir le titre après avoir joué au récent remaster de Quake, cette suite n’a pas inventé grand chose et ne représente pas à mes yeux une étape marquante de l’évolution du genre. C’est un titre qui m’est cher, et j’ai passé un paquet d’heures sur son multi en LAN, mais ça reste un pur produit de son époque.

8

8/10

Ecrire un commentaire