New World │ ★ 6

New World │ ★ 6

Comme beaucoup, j’attendais New World avec un mélange de fébrile impatience et de circonspection. D’un côté, c’est le premier MMO à gros budget sorti depuis… trop longtemps, et à ce stade, je serais presque prêt à bouffer n’importe quoi. D’un autre côté, c’est un jeu Amazon.

Cela fait quelques années que je suis tellement désespéré que je suis même allé gratter sur les nouveaux serveurs de Warhammer online, m’ennuyer gentiment sur GW2 ou perdre quelques heures sur FFXIV. Autant dire que mes chakras étaient grand ouverts et que j’ai bondi sur l’open beta comme la misère sur le pauvre monde ouvert.

Dans New World, vous jouez le rôle d’un conquistador qui s’échoue sur une île mystérieusement dangereuse, avec un gros volcan surnaturel au milieu, entouré de rochers qui flottent. L’île est entourée d’une brume opaque qui empêche quiconque de la fuir, et les résidents sont harassés par d’intarissables armées de zombies. Tout cela s’explique par– mais on s’en branle un peu, parce que je ne connais personne qui joue à un MMO pour son histoire, et celle-ci a l’air encore plus foireuse que la moyenne.

Dès le début, deux choses vont vous frapper :

  • Le moteur est moderne, avec de belles textures, des éclairages qui flattent la rétine et des décors naturels de toute beauté. En revanche, la direction artistique est à peu près inexistante, puisqu’il est sur du réalisme bête et méchant, sans un sous de personnalité. Ainsi, les décors, si beaux soient-ils, deviennent vite tristement répétitifs puisque l’île ne contient que deux biomes : la fête et la côte. Les deux sont très convaincants, mais vous verrez plus d’inventivité, de charme et d’originalité en 5 minutes sur World of Warcraft qu’en 50 heures de New World.
  • Les combats tabassent ! Les armes sont pêchues et j’avais envie de tout essayer, d’autant que les différentes options changent pas mal la manière de jouer et que le système permet rapidement de les tester. Les impacts sont lourds et puissantes, et rien que le son des fusils vous donnera envie de décharger toutes vos balles durement craftées sur le premier sanglier venu. Le système de blocage, d’esquive et de stagger emprunte à Dark Souls et sans arriver au même niveau, le feeling est louable pour un MMO, un genre traditionnellement affublé d’affrontements neurasthéniques.

La troisième chose qui va vous frapper, c’est qu’on s’emmerde un peu, un peu trop vite. J’ai joué 17h sur la beta : 3h en solo et 14h avec un pote, pour découvrir l’île ensemble, trouver des combinaisons de spécialisations efficaces et tester la synergie entre les builds. On en est ressortis avec la même impression d’avoir fait beaucoup trop souvent exactement la même chose : tuer des animaux et des zombis pour looter des coffres.

Les quêtes d’introductions sont cool, et l’arrivée dans la première ville fait son petit effet après ça, vous aller entrer dans la routine du leveling de compétences, craft, quêtes de faction et quêtes de région. Ma première quête de région : traverser une forêt pour atteindre un camp de zombies et looter des coffres.

Pour la quête suivante, j’ai pour mission de retrouver des objets gardés par de morts-vivants dans un camp de pirates décédés. Je traverse une très belle forêt, magnifiquement éclairée, en massacrant quelques animaux au passage. Au loin résonnent des coups de feu et l’impact des piolets contre les blocs de minerai de la falaise voisine. L’ambiance est très chouette, on s’y croirait ! Arrivé dans le camp ennemi, je me fraye un passage à coup de maillet et de mousquet tandis que mon partenaire explore les bâtiments un à un à la recherche de précieux butins. 8 coffres et 45 zombis plus tard, il est temps de rentrer en ville pour récupérer le fruit de nos efforts : un peu de réputation de faction, de l’or et une pièce d’équipement qui augmentera nos stats de 2%.

Pour la quête suivante, j’ai pour mission de retrouver des objets gardés par de morts-vivants dans un camp de pirates décédés. Je traverse une très belle forêt, magnifiquement éclairée, en massacrant quelques animaux au passage. Au loin résonnent des coups de feu et l’impact des piolets contre les blocs de minerai de la falaise voisine. L’ambiance est très chouette, on s’y croirait ! Arrivé dans le camp ennemi, je me fraye un passage à coup de maillet et de mousquet tandis que mon partenaire explore les bâtiments un à un à la recherche de précieux butins. 8 coffres et 45 zombis plus tard, il est temps de rentrer en ville pour récupérer le fruit de nos efforts : un peu de réputation de faction, de l’or et une pièce d’équipement qui augmentera nos stats de 2%.

Pour la quête suivante, j’ai pour mission de retrouver des objets gardés par de morts-vivants dans un camp de pirates décédés. Je traverse une très belle forêt, magnifiquement éclairée, en massacrant quelques animaux au passage. Au loin résonnent des coups de feu et l’impact des piolets contre les blocs de minerai de la falaise voisine. L’ambiance est très chouette, on s’y croirait ! Arrivé dans le camp ennemi, je me fraye un passage à coup de maillet et de mousquet tandis que mon partenaire explore les bâtiments un à un à la recherche de précieux butins. 8 coffres et 45 zombis plus tard, il est temps de rentrer en ville pour récupérer le fruit de nos efforts : un peu de réputation de faction, de l’or et une pièce d’équipement qui augmentera nos stats de 2%.

Pour la quête suivante, j’ai pour mission de retrouver des objets gardés par de morts-vivants dans un camp de pirates décédés. Je traverse une très belle forêt, magnifiquement éclairée, en massacrant quelques animaux au passage. Au loin résonnent des coups de feu et l’impact des piolets contre les blocs de minerai de la falaise voisine. L’ambiance est très chouette, on s’y croirait ! Arrivé dans le camp ennemi, je me fraye un passage à coup de maillet et de mousquet tandis que mon partenaire explore les bâtiments un à un à la recherche de précieux butins. 8 coffres et 45 zombis plus tard, il est temps de rentrer en ville pour récupérer le fruit de nos efforts : un peu de réputation de faction, de l’or et une pièce d’équipement qui augmentera nos stats de 2%.

Pour la quête suivante, j’ai pour mission de retrouver des objets gardés par de morts-vivants dans un camp de pirates décédés. Je traverse une très belle forêt, magnifiquement éclairée, en massacrant quelques animaux au passage. Au loin résonnent des coups de feu et l’impact des piolets contre les blocs de minerai de la falaise voisine. L’ambiance est très chouette, on s’y croirait ! Arrivé dans le camp ennemi, je me fraye un passage à coup de maillet et de mousquet tandis que mon partenaire explore les bâtiments un à un à la recherche de précieux butins. 8 coffres et 45 zombis plus tard, il est temps de rentrer en ville pour récupérer le fruit de nos efforts : un peu de réputation de faction, de l’or et une pièce d’équipement qui augmentera nos stats de 2%.

Vous l’aurez compris, la monotonie s’installe vite, entre ça et le manque de contenu PVE plus intéressant que couper du bois ou tuer des loups. Et ce n’est pas vraiment étonnant puisque New World était originellement un jeu de survie purement PVP qui a fait machine arrière au dernier moment pour se donner des airs de MMO sandbox à la Warcraft.

Quid du contenu PVP ? Honnêtement, je n’en ai pas vu assez pour donner un avis tranché sur la question. En ville, vous pouvez choisir de passer en mode PVP et de combattre tout autre personnage dans ce mode. Ca vous donne un petit bonus d’XP, mais surtout accès aux quêtes PVP de faction avec de plus grosses récompenses.

Dans les faits, vous partez en forêt pour couper du bois ou looter des coffres, mais avec cette fois toute la tension et l’excitation de savoir que la mort peut surgir de derrière n’importe quel buisson. Avec de la chance, vous tomberez sur un joueur isolé et pourrez le combattre à armes égales, mais le plus souvent, soit vous êtes seul contre un groupe qui vous roule dessus, et c’est pas très intéressant, soit vous êtes plusieurs contre un mec tout seul qui se fait rouler dessus, et c’est pas beaucoup plus intéressant.

Cela dit, je n’ai jamais été client pour l’open PVP et j’ai toujours préféré les champs de batailles ou les arènes exactement pour cette raison : avoir des combats équilibrés entre deux équipes d’un même nombre de joueurs du même niveau, donc ce n’est pas New World qui me donnera envie de mettre mon flag PVP. Je m’y suis essayé une paire de fois pour expérimenter les deux situations mais jamais je n’ai vu de combat équitable et donc un tant soit peu intéressant.

New World a eu suffisamment de succès pour continuer à se développer et il n’est pas exclu qu’ils corrigent le tir en ce qui concerne la variété des quêtes, des ennemis et du contenu PVE. Ce sera beaucoup de boulot et je doute qu’ils soient prêts à l’accomplir s’ils préfèrent se concentrer sur le PVP du titre, ce qui serait tout aussi pertinent.

En l’état, je ne vois pas de raison d’y passer plus que mes 17h de beta, mais c’est un titre sur lequel je garderai un oeil, car dans le paysage aride des MMO post-2010, New World est celui qui m’a donné le plus d’espoir. C’est un piètre compliment, mais c’est déjà pas mal.

6

6/10

Ecrire un commentaire